Hainaut

Les chevaux de traits refont progressivement apparition dans les villes. (Pixabay License)

Le cheval de trait fait peu à peu son apparition dans les grandes villes belges, et pas que dans le domaine touristique. C'est à Mons qu'une nouvelle initiative a récemment vu le jour. Un atout social et environnemental incontestable mais aussi de préservation des races.

L'état des pieds de Poly lors de sa saisie (Crédit : Page Facebook Animaux en Péril asbl)

Ca y a, le verdict final est tombé pour le propriétaire de Poly, un poney saisi pour maltraitance ayant été négligé depuis de longues années. Le propriétaire s'en sort sans frais et sans interdiction de détention d'animaux. L'association Animaux en Péril est sous le choc.

L'état de Poly lors de sa saisie. (Crédit : Animaux en Péril)

Tout le monde se souvient de Poly, ce poney shetland aux pieds extrêmement longs. En effet, les photos de cet hongre avaient malheureusement fait le tour de la toile pour mettre en évidence son état de négligence extrême. Il y aura bientôt du nouveau concernant le jugement de son ancien propriétaire.

Nabil et Mégane (Crédit photo : collection privée)

Il n'est pas toujours aisé de nouer les deux bouts financièrement lorsqu'on possède un cheval. Et c'est d'autant plus vrai quand la poisse s'en mêle. Mégane Vincent, de Péruwelz, dans le Hainaut, l'apprend actuellement à ses dépends. Son cheval, Nabil, a dû être opéré et les factures s'accumulent...

Amaigri, Black va devoir reprendre des forces. (Crédit : Facebook)

La disparition de Black, suite à une attaque d'un chien sur la plage avait ému toute la communauté au printemps dernier. Disparu durant plus de quatre mois, autant dire que les espoirs de le retrouver étaient très minces... et pourtant !

Les réactions des chevaux peuvent avoir de graves conséquences. (Crédit : Pixabay License)

C'est un fait divers assez inattendu qui a eu lieu le weekend dernier dans le Hainaut. En effet, à Kain, dans la commune de Tournai, les pompiers ont dû venir en aide à un cheval tombé dans une piscine privée. 

Bold Eagle, vainqueur de son deuxième Grand Prix de Wallonie (Crédit photo : Léquimag)

Disputé ce dimanche 4 août sous un généreux soleil, le Grand Prix de Wallonie a tenu toutes ses promesses avec une belle lutte pour la victoire et le sacre espéré de Bold Eagle, le grand favori de l'épreuve. Il est le premier à réussir le doublé sur l'Hippodrome de Wallonie.

Bold Eagle sera présent ce dimanche 4 août sur l'Hippodrome de Wallonie (www.lamia.biz)

Le Grand Prix de Wallonie, la seule course de Groupe 1 organisée sur le sol belge, se disputera ce dimanche 4 août sur l'Hippodrome de Wallonie. Déjà lauréat en 2017, Bold Eagle sera de retour à Ghlin pour afficher une deuxième fois son nom au palmarès de l'épreuve.

Une partie des rescapés lors de la saisie. (Crédit : Animaux en Péril)

C'est une bien triste nouvelle que vient d'annoncer Sophie Locatelli, Vice-Présidente d'Animaux en Péril. En effet, six chevaux et deux poulains étaient détenus dans des conditions déplorables sur un terrain vague à Fleurus. Ils ont heureusement pu être saisis à temps et pourront recevoir les soins nécessaires.

Jessy et Rebelle pourraient retourner chez leur ancien propriétaire. (Crédit : Tabula Rasa)

C'est une décision qui indigne les défenseurs des animaux. Deux chevaux saisis cet été et placés au refuge Tabula Rasa doivent être remis à leur ancien propriétaire sur avis de la bourgmestre. Un mouvement de protestation est en route.

À la recherche d’un manège près de chez vous ?