Un nouveau directeur du jumping à la FEI

Début 2020, la FEI annonçait la retrait de John Roche, qui officiait au sein de la Fédération comme directeur du saut d'obstacles. Depuis son départ fin février, la fonction était occupée provisoirement par Deborah Riplinger, qui restera encore quelques mois pour assurer une bonne transition. 

A partir de février 2021, la FEI aura en effet un nouveau directeur du jumping : Marco Fuste. Ce nom est déjà bien connu dans le monde équestre, puisque l'Espagnol est directeur du saut d'obstacles à la fédération espagnole, et chef de l'équipe nationale de jumping depuis 2006. L'homme possède déjà une expérience au sein de la FEI, en tant que membre du comité de saut d'obstacles. 

Marco Fuste a dédié plus largement sa carrière au sport professionnel, travaillant notamment à la Ligue mondiale de football américain ou à la Fédération royale espagnole de tennis. En 2001, il a créé une société spécialisée dans l'organisation de concours hippiques, Barcelona Sports Consulting. 

"Marco Fuste est fait sur mesure pour le rôle de directeur du saut à la FEI", explique la secrétaire générale de la FEI, Sabrina Ibáñez. "Il possède une expertise précieuse dans le monde du sport en dehors de la sphère équestre spécialisée, et s'est impliqué dans notre sport sous tous les angles, en tant qu'athlète, organisateur d'événements et chef d'équipe. Il possède également une expérience pratique de la gouvernance au sein de la Fédération nationale et au niveau international en tant que membre du Comité de saut d'obstacles FEI. Il a une connaissance encyclopédique de la discipline de saut d'obstacles et est respecté et admiré par tous dans le sport. Nous sommes impatients de l'accueillir au Siège en février."

Le principal intéressé est tout aussi enthousiaste : "Être nommé directeur du saut d'obstacles FEI est absolument mon travail de rêve", confie Marco Fuste. "Les chevaux et les sports équestres, en particulier le saut d'obstacles, font partie de ma vie depuis si longtemps et je considère ce nouveau rôle comme l'apogée de ma carrière. Le saut d'obstacles est déjà la plus grande discipline de la FEI et, bien que je connaisse les défis à relever, je vois aussi de grandes opportunités d'expansion, en particulier en Amérique du Sud, afin que nous puissions développer le sport plus largement. J'ai hâte de commencer."

 Source : communiqué FEI