Endurance : de nouvelles mesures pour le bien-être des chevaux

Après sept cas de décès et autant de résultats d'analyse anormaux au cours du mois dernier dans des courses d'endurance aux Emirats arabes unis, la FEI a sommé la Fédération équestre nationale de mettre en place des mesures d'urgence pour assurer le bien-être des chevaux. Grâce à une nouvelle direction plus transparente et engagée, les Emirats ont rapidement proposé à la FEI une série de propositions : 

- exiger que les écuries impliquées dans les décès fournissent les antécédents médicaux complets de chevaux impliqués, mais aussi le détail précis des médicaments, aliments et entraînements qui leur ont été administrés.
- étudier chaque course d'endurance dans la région, notamment en évaluant en détails les conditions du terrain
- organiser des inspections à toutes les courses de la saison 2017 aux Emirats. Celles-ci seront menées par un groupe d'experts en endurance et des vétérinaires expérimentés. 
- appliquer des sanctions accrues aux personnes responsables des blessures aux chevaux, y compris des points de pénalité et des amendes financières.
- élargir les responsabilités du décès ou de la blessure d'un cheval à davantage de personnes en plus des coaches et vétérinaires. 

La FEI a de son côté lancé des études, notamment sur la question des fractures en course. Les premiers résultats de ces travaux seront communiqués lors du Forum sportif de la Fédération en avril et la FEI en tiendra compte pour instaurer d'éventuelles nouvelles règles. L'objectif est bien sûr d'éviter les décès et autres tragédies en endurance. 

Source : FEI