Rukban Dikruhu MMN, le retour du champion

Rukban et Rachel Jaumotte (Crédit photo : L'équimag)
Rukban et Rachel Jaumotte (Crédit photo : L'équimag)

Vendu aux Emirats Arabes Unis en 2009 après d'excellents classements obtenus sous la selle de Rachel Jaumotte, Rukban Dikruhu MMN vient d'effectuer son grand retour dans les installations de sa cavalière, à Houyet, où il passera une retraite paisible entre prairie et promenade.

Né le 23 mai 1998 au Haras du Moirmonay, chez Nelly Philippot, Rukban Dikruhu MMN (Père : Ibn Barada - Mère : Dikra Estasha MMN) a effectué ses débuts sur les courses internationales d'endurance en compagnie de Rachel Jaumotte. "Nos débuts ont été difficiles", se souvient sa cavalière. "Nous avons commencé l'endurance en national, sur les courses de 80 km. Et soit on se classait dans le Top 5, soit on tombait à deux. Je suis au moins tombée quatre ou cinq fois en course avec lui !"

TROISIEME A GUBBIO

Une fois les boutons trouvés, la suite s'est accélérée pour le couple qui n'a pas tardé à faire parler de lui sur 160 km. Rachel Jaumotte s'en souvient très bien : "Pierre Arnould m'a un jour contacté alors que je venais de terminer la 160 km de Mont-le-Soie. Suite à un forfait, il cherchait un nouveau couple pour participer à la CEIO de Gubbio avec l'équipe belge."

Sur place, le nouveau couple frappe fort ! Alors que Karin Boulanger s'imposait en individuel avec Poespass, Rachel Jaumotte et Rukban prenaient effectivement la médaille de bronze en Italie. On est alors le 5 juillet 2008 et Rachel et Rukban valident leur sélection pour le championnat du monde qui doit se disputer le 6 novembre de la même année à Terengganu, en Malaisie. Dans des conditions épouvantables, le couple termine dixième, premier belge et deuxième européen. Une véritable performance !

EN ARGENT AU CHAMPIONNAT D'EUROPE

L'année suivante, Rachel et Rukban prennent la quatrième place de la 160 km de Mont-le-Soie, le 2 mai, et surtout la médaille d'argent lors du championnat d'Europe à Assise le 26 septembre. L'intérêt des Emirats Arabes Unis se concrétise et le hongre quitte Houyet pour rejoindre les écuries de la famille Al Maktoum. "Ce fut un déchirement", souligne Rachel Jaumotte. "Il m'a fallut un an pour pouvoir parler de son départ sans pleurer. Rukban m'a aidé à traverser une période difficile de ma vie. C'était mon ami et je ne voulais pas le vendre."

Sous la selle de SH Rashid Dalmook Al Maktoum, Rukban a pris la deuxième place de la CEI 3 étoiles (160 km) d'Euston Park le 26 juin 2010. Trois mois plus tard, sa septième place aux Jeux équestres mondiaux de Lexington contribuait à la médaille d'or par équipe des Emirats Arabes Unis.

DANS L'ECURIE DES CHOUCHOUS

La suite fut un peu moins rose avec une chute sur la quatrième boucle d'une 160 km à Dubaï et plusieurs classements sur des distances inférieures avec les Espagnols Diego Bellón Santos et Paula Muntala Sancez. Le 14 décembre 2013, Rukban disputait sa dernière course (90 km) à Bascara... "Depuis son départ, j'ai constamment cherché ses résultats", signale Rachel Jaumotte. "Tout le monde connaissait l'amour que j'avais pour lui, si bien que je recevais régulièrement des photos de nombreuses personnes qui assistaient à ses courses. J'ai aussi eu la chance d'aller le voir à Newmarket grâce à Juma Punti. Rukban se trouvait dans l'écurie des chouchous, dans un box de 4 mètres sur 4 et avec des copeaux jusqu'aux genoux."

Il y a trois semaines, la cavalière de Houyet demande à Pierre Arnould de se renseigner sur un possible retour de Rukban en Belgique... "Et à ma grande surprise, cela a été accordé ! Il était alors à Barcelone et ils me l'ont remonté jusqu'à Grenoble où nous sommes allés le chercher. A 10h il était dans le van et à 20h, il était à la maison. Quand il est descendu du van, il a reniflé bruyamment et m'a ensuite tiré jusqu'au box. Il était chez lui !"

FINI LA COMPETITION

Heureuse, Rachel l'est incontestablement aujourd'hui... "Je suis contente de le revoir à la maison. Il est resté vif et pétillant. C'est le même Rukban que lors de son départ... excepté la crinière qui a été rasée. Il a en tout cas été très bien traité dans les écuries de la famille Al Maktoum."

Aujourd'hui âgé de 16 ans, Rukban affiche une belle forme. Mais un retour en compétition n'est pas à l'ordre du jour pour sa propriétaire : "J'ai récupéré ses papiers, je l'ai remonté... mais à quoi cela servirait-il de le remettre sur une course ? Je veux qu'il vieillisse dans de bonnes conditions et il sera donc toujours travaillé, surtout en promenade."

Rukban laisserait alors la compétition à son demi-frère (par la mère), Charid'L Fikr MMN Ewalraid (2007), et à ses autres demi-frères (par le père), Ph. Karlan (2010) et Jadara Ibn Barada (2011). La relève se prépare...