Rotterdam : triplé allemand dans la Libre !

Le podium 100% allemand de la Reprise Libre en Musique à Rotterdam (Crédit photo: Dean Mouhtaropoulos/Getty Images for FEI)
Le podium 100% allemand de la Reprise Libre en Musique à Rotterdam (Crédit photo: Dean Mouhtaropoulos/Getty Images for FEI)

Jamais l’Allemagne n’avait placé trois de ses couples sur un podium individuel aux championnats d’Europe de dressage. C’est désormais chose faite puisqu’Isabell Werth, Dorothee Schneider et Jessica von Bredow-Werndl ont dominé la Reprise Libre en Musique samedi à Rotterdam.

La semaine aura été longue et éprouvante pour les cavaliers engagés dans les épreuves de dressage aux championnats d’Europe de Rotterdam. Des surprises, il y en aura eu beaucoup, des bonnes comme des moins bonnes. Le temps, même s’il a été clément pour la majeure partie de la compétition, a parfois joué un rôle important dans les performances des couples en lice. Samedi, pour la Reprise Libre en Musique, face à des tribunes enfin pleines, la chaleur a pris ses quartiers à Rotterdam et comme abattu par ce changement de température, le premier groupe de la Libre n’a pas présenté ses meilleures performances. Après avoir réalisé une magnifique performance dans le Grand Prix Spécial, lui permettant d’ailleurs d’intégrer le Top 15 et de participer à la Libre, le Finlandais Henri Ruost a payé la fatigue de son fils de Romanov de 11 ans, Rosetti, vraiment pas coopérant pour cette ultime reprise (67,982%). Il en a été de même pour le Britannique Carl Hester. Alors qu’Hawtins Delicato a répondu présent sur le Grand Prix et le Spécial, la Reprise Libre en Musique était la reprise de trop pour le délicat bai qui n’avait vraiment plus envie de jouer avec son cavalier. Le couple termine 14ième (70,732%). 

100% féminin

C’est donc avec le deuxième groupe de l’épreuve que le public a pu véritablement vibrer grâce notamment aux performances des Danois Daniel Bachmann Andersen et Cathrine Dufour, septième et quatrième avec Blue Hors Zack (83,711%) et Atterupgaards Cassidy (87,771%) ou encore le Néerlandais Edward Gal, sixième avec Glock’s Zonik NOP (84,271%). Véritable héroïne dans son pays après la qualification de l’Irlande par équipes pour les Jeux olympiques de Tokyo, Judy Reynolds a terminé son championnat d’Europe comme elle l’avait commencé, en affichant un nouveau record personnel avec Vancouver K de 85,589%, synonyme de cinquième place. Mais samedi après-midi rien ne pouvait arrêter la machine allemande. En déroulant une reprise magnifique, souple, active et avec un degré de difficulté de 10, Jessica von Bredow-Werndl se voyait enfin récompensée avec Dalera BB, après une semaine psychologiquement éprouvante pour le couple. « En début de semaine j’ai lâché des larmes de déception mais en fin de semaine il s’agissait bien de larmes de joie », commentait la cavalière la médaille de bronze au tour du cou. Car c’est bien sur la troisième marche du podium qu’est montée Jessica grâce à une moyenne de 89,107% (nouveau record sur la Libre du couple).

Tokyo dans le viseur

En sortant de piste avec un score de 90,561%, Dorothee Schneider a elle décroché une deuxième médaille individuelle à Rotterdam, après celle du Spécial, avec Showtime FRH, s’approchant plus que jamais d’une première place « squattée » par Isabell Werth. « Je ne pensais pas vraiment au score mais plutôt à profiter de ma reprise en musique avec Showtime », déclarait celle qui accrochait aussi un nouveau record sur la Libre. Beaucoup ont cru au « coup d’état » pendant la reprise de Dorothee mais une fois de plus, la fraicheur sur le passage et le piaffer de Bella Rose a fait la différence dans cette longue compétition. Avec elle aussi un coefficient de difficulté de 10, Isabell Werth s’est emparée d’une septième médaille d’or individuelle européenne grâce à une moyenne de 90,875%. « Il a eu tellement de performances incroyables ici à Rotterdam et pour certains d’entre nous cela a été des véritables montagnes russes émotionnelles qui nous rappellent que dans un championnat tout peut arriver. Pour Bella et moi il y a eu des choses qui auraient pu être meilleures mais il y a aussi eu de nombreux points forts et à la fin, de prendre la dernière ligne et d’entendre le public taper dans les mains, c’était juste incroyable je suis très contente, cela a été une très bonne semaine pour l’Allemagne », soulignait la numéro un mondial.

La révolution est donc presque en marche du côté de l’Allemagne et les Jeux olympiques de Tokyo l’année prochaine s’annoncent déjà passionnants.

Pour les résultats complets, cliquez ici 

https://stephexhorsetrucks.com/