Rotterdam : L’Allemagne et le Danemark couronnés dans le Spécial

Les trois cavalières médaillées dans le Spécial à Rotterdam (Crédit photo: FEI/Liz Gregg)
Les trois cavalières médaillées dans le Spécial à Rotterdam (Crédit photo: FEI/Liz Gregg)

La soirée de jeudi a été chargée en émotion du côté des trente couples qualifiés pour le Grand Prix Spécial des championnats d’Europe de Rotterdam, aux Pays-Bas. Mais au final l’Allemagne domine en décrochant deux médailles individuelles, l’or pour Isabell Werth et l’argent pour Dorothee Schneider.

Si le Grand Prix Spécial, première des deux épreuves individuelles des championnats d’Europe, a début sous la lumière du soleil, c’est bel et bien dans un décor plus dramatique, dans la nuit de Rotterdam, qu’elle s’est conclue. Et quelle conclusion puisque le suspense a été intense en toute fin d’épreuve, la première place se jouant entre deux grandes dames de la discipline, tandis que la médaille de bronze aurait pu être de plusieurs couleurs. « Cela a été une épreuve incroyable et très excitante à juger parce que de nombreux cavaliers ont rencontré quelques problèmes. En tant que juge c’est très émouvant, nous avons eu la chair de poule et nous avons attribué de nombreux 9 et 10. Nous avons fini par nous demander jusqu’où nous allions aller ! Au final ce ne sont que de très petits détails qui séparent les couples. Nous avons tous hâte d’être à samedi pour la Reprise Libre en Musique », a commenté la présidente du jury de ce Spécial, Susanne Baarup. C’est dire à quel point le niveau était relevé puisque deux des trois couples du podium ont réalisé de nouveaux records personnels sous les applaudissements du public.

Alors qu’elle n’a couru cette année que trois CDI’s, à Herning, Aalborg et Aix-la-Chapelle, avec Atterupgaards Cassidy, la Danoise Cathrine Dufour a délivré une magnifique performance malgré un deuxième piaffer en dessous de ce que le couple sait faire. En passant septième avant la fin de l’épreuve et malgré une note de 81,337%, le couple restait en danger tant de nombreuses têtes d’affiche restaient encore à passer. Mais voilà, la tension de Cosmo sous la selle de Sönke Rothenberger, les petites fautes de l’impressionnante Classic Briolinca sous la selle de Gareth Hughes, le retour des problèmes de régularité dans le passage de Glock’s Zonik avec Edward Gal ou encore les problèmes de piaffer de Blue Hors Zack sous la selle de Daniel Bachmann Andersen, ont permis à Cathrine Dufour et son alezan de décrocher une troisième médaille de bronze européenne après Göteborg en 2017. « Pour un cheval de 16 ans il est encore en très grande forme », lâchait même la cavalière qui a pris sa revanche sur un Grand Prix « saboté » par l’énorme averse dont elle a été victime mardi. 

Girls power

Et la Danoise est parvenue à couper l’herbe sous le pied de l’Allemagne qui a bien failli réaliser un triplé sur ce Spécial à Rotterdam ! En effet, si Jessica von Bredow-Werndl et Dalera BB n’avaient pas commis autant de fautes dans cette épreuve, dont les changements de pieds aux deux temps et aux temps, le couple aurait pu grimper sur la troisième marche du podium derrière ses compatriotes Dorothee Schneider et Isabell Werth. Avec un score de 78,541%, Jessica et sa jument se classent donc quatrièmes. 

Face à une jeunesse grandissante qui poussent de plus en plus derrière, deux cavalières de 50 ans n’ont pourtant pas dit leur dernier mot. « Vous savez nous sommes des dames âgées donc c’est un peu retour vers le future », lâchait en riant Isabell Werth lors de la conférence de presse en tapant dans les mains de Dorothhe Schneider. Véritablement découverte en 2012 lors des Jeux olympiques de Londres avec Diva Royal, Dorothee Schneider a depuis trouvé sa place dans une équipe où la concurrence est très relevée. Grâce au retour de Showtime FRH à son meilleur niveau cette saison, après de nombreuses périodes d’arrêt, la cavalière s’impose même comme la plus grande rivale d’Isabell Werth. Impeccable de précision et de technicité, c’est avec un score de 85,456% que Dorothee et Showtime ont mis une pression folle sur leur collègue d’équipe. Mais rien n’y fait ! Malgré un travail au galop en deçà de celui au trot, le passage et le piaffer notés à 10 par les sept juges qui officient à Rotterdam ont une fois de plus fait pencher la balance en faveur de la numéro un mondial et de sa jument championne du monde en titre, Bella Rose. Avec une moyenne de 86,520%, Isabell Werth décrochait une énième médaille d’or européenne. Et la compétition n’est pas terminée puisque quinze couples du Spécial se retrouveront pour la Reprise Libre en Musique qui délivrera samedi les dernières médailles de ces championnats d’Europe 2019. Une épreuve dans laquelle nous ne retrouverons pas Laurence Roos et Fil Rouge qui terminent leur échéance européenne à la 25ième place avec l’honorable moyenne de 70,714%.

Pour les résultats complets, cliquez ici

Epplejeck
Moncheval.net