Pedro Veniss nommé représentant des cavaliers à la FEI

Pedro Veniss (Photo : Raul Sifuentes/Getty Images - FEI)
Pedro Veniss (Photo : Raul Sifuentes/Getty Images - FEI)

Le cavalier brésilien Pedro Veniss s'est engagé auprès de la FEI en rejoignant le Comité des athlètes et le Comité de jumping de la Fédération internationale. Sa mission court jusqu'en 2022 et, vu les circonstances actuelles, elle s'annonce chargée de défis... 

Pedro Veniss a accepté ces missions de représentation des cavaliers en raison de sa passion pour les chevaux et le sport. "Je pense que ce rôle est important car il sert de moyen pour rapporter les idées et pensées des cavaliers auprès des autorités de la FEI. Dans cette position, j'espère contribuer au fait que le sport travaille étroitement avec les cavaliers et la communauté du jumping."

Pedro Veniss connait très bien les réalités du saut d'obstacles puisqu'il tourne depuis plusieurs années au haut niveau en tant que cavalier. Il a pris part aux trois Jeux équestres mondiaux entre 2010 et 2018, a décroché l'or avec le Brésil aux Jeux panaméricains de 2007 et a participé aux Jeux olympiques de 2008 et 2016. Il était par ailleurs déjà qualifié pour Tokyo en 2020. 

Le report de ces Jeux olympiques en 2021 fait notamment partie des sujets qui animent Pedro Veniss et ses collègues au sein du Comité FEI de jumping. "Le report des Jeux olympiques sera très dur pour les athlètes car nous devrons refaire tous nos programmes d'entrainement et de préparation. Cependant, la santé passe avant tout et la décision de reprogrammer les compétitions est la meilleure solution possible en ce moment."

Concernant plus largement l'avenir du saut d'obstacles, Pedro Veniss estime que l'un des grands challenges sera d'augmenter son exposition dans les médias. Il explique aussi que sa principale préoccupation "concerne le bien-être des chevaux dans ce sport qui évolue et grandit. Il est important de se souvenir que les nouvelles règles devraient être érigées avec bon sens et équité."

Le cavalier brésilien se félicite par ailleurs de l'évolution de sa discipline : "On peut voir chaque année de meilleurs chevaux et cavaliers, ce qui est excellent pour notre sport. Aussi, nous avons beaucoup plus d'excellents concours avec de bonnes installations et des prize money qui aident les propriétaires à investir dans notre sport. Les standards en jumping sont très hauts en ce moment."

En plus de s'impliquer dans ses nouvelles missions auprès de la FEI, Pedro Veniss attend aussi impatiemment de retrouver les terrains de concours une fois la crise sanitaire passée. Il planifie de mettre en route doucement certains chevaux, et d'épauler son équipe du Brésil lors des Coupes des nations

Source : FEI

Moncheval.net