Montréal fait marche arrière pour les calèches

Un cheval attelé dans la ville de Montréal. (Crédit : Montréal SPCA)

Après avoir annoncé une suspension d'une durée d'un an des calèches dans le centre-ville de Montréal, le maire Denis Coderre vient de faire marche arrière. L'arrêt ne sera effectivement pas d'actualité pendant l'été. Une nouvelle qui réjouis les exploitants, mais pas les défenseurs de la cause animale.

Nous vous annoncions récemment l'arrêt des calèches pour touristes dans la ville de Montréal pour une durée d'un an. Le maire de la ville comptait réviser la législation en la matière durant cette pause. Il vient cependant de faire marche arrière et donc d'annuler sa décision. La Cour de Justice supérieure du Québec a octroyé une autorisation aux atteleurs de continuer leurs activités jusqu'au 3 juin minimum.

C'est suite à cette décision que Denis Coderre, le maire de la ville, a préféré suspendre l'interdiction. D'après lui, la Ville continuera à surveiller de près la situation durant tout l'été pour éviter d'éventuels accidents. Les responsables n'hésiteront pas à faire payer des amendes aux propriétaires de chevaux manquant de scrupules.