Monter son cheval avec un estomac vide?

Le cheval devrait toujours avoir des aliments présents dans son estomac. (Crédit : Pixabay License)
Le cheval devrait toujours avoir des aliments présents dans son estomac. (Crédit : Pixabay License)

Certains cavaliers estiment qu'il est mieux de nourrir le cheval après l'exercice, d'autres qu'il doit avoir mangé avant. Qu'en est-il réellement? Voici quelques informations pour augmenter le confort digestif de votre compagnon équin.

A l'état naturel, le cheval mange de douze à quartoze heures par jour. Mais il n'est pas habitué à réaliser une séance de travail d'une heure. Quels sont donc les bons réflexes à adopter pour un cheval travaillant et étant sédentarisé? Lorsqu'un cheval mange des fibres à longueur de journée, une sorte de tapis fibreux se développe dans son estomac, flottant au-dessus de l'acide présent dans l'estomac. Grâce à ce tapis fibreux, l'estomac est protégé des éclaboussures d'acide. C'est pourquoi les vétérinaires conseillent généralement aux propriétaires de donner du fourrage pratiquement en continu à leurs chevaux.

Quand les chevaux sont nourris avec des aliments concentrés, cette protection est réduite, car ces aliments ne sont pas digérés de la même manière que les fibres. C'est, entre autres, suite à ce manque de protection que les ulcères apparaissent. En seulement six heures, l'aliment est digéré et sorti de l'organisme du cheval. Quand on monte à cheval après un repas, mais aussi de longues heures après ce dernier, l'estomac manque donc de protection. Si un cheval mange peu de temps avant de travailler, il aura moins d'acide dans l'estomac.

Si votre cheval n'a pas mangé pendant plusieurs heures avant de travailler, l'idéal est donc de le nourrir préalablement. Donnez-lui par exemple un filet à foin pendant le pansage, cela lui fera le plus grand bien.