Matyas Gobert espère une deuxième chance

Matyas Gobert et Chicy Smart Jac (Crédit photo : Christophe Bortels)
Matyas Gobert et Chicy Smart Jac (Crédit photo : Christophe Bortels)

Pour son entrée en lice à Caen, Matyas Gobert a livré un bon pattern mais ne peut s'empêcher de nourrir quelques regrets. Avec une jument légèrement crispée, son épreuve a sans doute manqué de finesse. Aura-t-il la possibilité de se reprendre en consolation ?

Quatrième cavalier belge à entrer en compétition en reining, Matyas Gobert disputait à Caen son tout premier championnat du monde senior. En selle sur Chicy Smart Jac, une jument habituellement montée par sa maman, le jeune cavalier de Blaugies (22 ans) n'a pas démérité malgré un stress perceptible. "Je monte en individuel mais je suis quand même là pour représenter mon pays. La pression était présente et le stress aussi à mon entrée de piste. Il y avait beaucoup de monde dans les gradins, du bruit... c'est une autre atmosphère", expliquait notre compatriote à sa sortie de piste.

ENCORE VINGT CAVALIERS

"Je suis content de mon pattern, même si j'aurais souhaité un peu plus de points (Ndlr : 212 points). Mon épreuve a sans doute manqué de finesse. Je suis entré en piste dans l'idée de laisser les rênes bien longues et de ne pas y toucher. Mais j'ai senti ma jument se crisper et j'ai donc dû la reprendre légèrement. Dommage... 212 points, c'est pas mal, mais j'espérais quand même mieux... 216-218 points. J'espère que ce total sera suffisant pour aller en consolation jeudi."

Cette consolation réunira les vingt cavaliers classés entre seizième et la trente-sixième place. Les cinq premiers de la consolation rejoindront ensuite les meilleurs en finale, samedi.

Actuellement vingt-huitième, Matyas Gobert a des raisons d'espérer... même si vingt cavaliers doivent encore entrer en piste cet après-midi. Et non des moindres...

Pour le classement provisoire de l'épreuve, cliquez ici