Les Européens restent maîtres de la Riders Masters Cup

L'équipe européenne (Photo : Longines Masters)
L'équipe européenne (Photo : Longines Masters)

Opposant deux équipes de cavaliers américains et européens, la Riders Masters Cup s'est à nouveau soldée par une victoire de ces derniers au Longines Masters de New York ! Les Européens affichent actuellement un carton plein dans cette épreuve, avec quatre victoires en quatre éditions... 

La Riders Masters Cup a une fois de plus livré un beau match entre Américains et Européens à New York ! Cette épreuve inédite des Longines Masters oppose à chaque fois des duels de chaque équipe au fil de deux manches. L'Europe a rapidement pris les commandes après le premier parcours, qui était un barème A au chronomètre. L'équipe coachée par Philippe Guerdat menait alors 40 à 30 mais tout pouvait encore changer car le deuxième round se disputait au barème C et prévoyait davantage de points pour chaque vainqueur de duels.

Les cavaliers européens ont néanmoins continué sur leur lancée et se sont finalement imposés avec un score de 130 points - contre 90 pour les Américains. Parmi les cinq cavaliers européens, on notera que Pius Schwizer (Ulane Belmanière), Darragh Kenny (Sweet Tricia) et Edward Levy (Rebeca LS) ont chacun remporté leurs deux duels, alors qu'aucun membre de l'équipe américaine n'est parvenu à cet exploit. 

"J’aurais pu sélectionner des cavaliers avec un plus gros palmarès comme Emanuele Gaudiano ou Wilm Vermeir, mais j’ai préféré choisir des cavaliers qui ont l’habitude de monter en équipe et savent tenir ce genre de pression", expliquait le chef d'équipe européen Philippe Guerdat. "Je suis fier de ce groupe. J’ai pu créer un véritable esprit d’équipe : depuis le début de la semaine, nous allons tous prendre nos repas ensemble par exemple."

Cette stratégie a payé car en quatre éditions de la Riders Masters Cup, l'Europe est jusqu'à présent restée invaincue. "Pour le bien de cette compétition, ce serait bien que les Riders USA arrivent à gagner, mais pour cela, il faudra changer le chef d’équipe des Riders Europe car moi, j’aime trop gagner", rigolait Philippe Guerdat. 

Les Américains, quant à eux, entendent bien prendre leur revanche dès la prochaine étape en fin d'année à Paris. "Je n’aime pas perdre et mes cavaliers non plus", livrait Robert Ridland, coach de l'équipe américaine. "Mais au delà de cette défaite, je trouve ce format de compétition absolument formidable. C’est vraiment unique et nous retournerons à Paris avec cette fois, j’espère, un résultat différent!"

Pour les résultats complets, cliquez ici