Le POA, un poney au grand potentiel

Stéphanie MacQuart accompagnée de son fils et Santee Charisma (Crédit photo : Gaëlle Colinet)

L'élevage MacQuart est présent au Wallonie Equestre Event. Il nous fait découvrir une race peu connue en Europe : le poney des Amériques. Ces poneys polyvalents sont idéaux pour les enfants et de robe appaloosa. Il y en a aujourd'hui 52.000 enregistrés au studbook américain.

Le poney des Amériques ou POA est présent au salon du cheval grâce à l'unique élevage français, l'élevage MacQuart. La race, assez récente, est due au hasard. En effet, le premier POA est issu d'un croisement accidentel entre une jument appaloosa et un étalon shetland. Ce poulain né en 1954, de robe appaloosa, a rapidement montré sa polyvalence et son côté sécuritaire auprès des enfants.

Progressivement, des élévages ont vu le jour aux Etats-Unis et un studbook a été créé afin de préserver la race et ses standards. Le POA est sélectionné selon trois critères : sa petite taille, sa robe appaloosa et son mental froid. Petit cheval de western idéal pour les enfants, c'est une monture polyvalente pouvant également faire de l'attelage et de l'obstacle.

RECONNU EN FRANCE

"C'est un peu par hasard que j'ai découvert le POA dans un recueil de races. J'ai ensuite cherché à en acheter un pour commencer mon élevage. La première jument vient d'un élevage en Allemagne, nous avons ensuite acheté un étalon et quatre poulinières aux USA", nous explique Stéphanie MacQuart, éleveuse. Aujourd'hui, son élevage compte trois étalons et cinq poulinières.

"La race a été reconnue en France en 2013 suite à la création de notre association, le POA Club France", ajoute l'éleveuse. D'autres élevages pourraient progressivement voir le jour suite à cette reconnaissance.

À la recherche d’un manège près de chez vous ?