Le mythique Totilas s'est éteint

Totilas sous la selle de l'Allemand Matthias Alexander Rath (Crédit Photo: Stefan Lafrentz)
Totilas sous la selle de l'Allemand Matthias Alexander Rath (Crédit Photo: Stefan Lafrentz)

C’est un véritable choc qui a frappé le monde équestre ce mardi soir, après l’annonce sur le site Eurodressage.com de la mort de la plus grande star du dressage mondial, Totilas. A 20 ans, l’étalon noir a succombé à une crise de coliques malgré une opération en clinique.

Totilas, c’est le cheval qui a propulsé la discipline du dressage vers de nouveaux horizons lorsqu’en 2009, le couple qu’il formait alors avec le Néerlandais Edward Gal, affichait pour la première fois en compétition un score de plus de 90%. C’était à Windsor, lors des championnats d’Europe, et le couple y était sacré champion d'Europe par équipe et en individuel sur la Reprise Libre en Musique.

Une prestation qui restera à jamais gravée dans les mémoires du public, des juges et de tous les cavaliers qui ont eu la chance d'assister à cette performance unique. C'est sous un tonerre d'applaudissements, sous les feux des projecteurs et une standing ovation, que Totilas et Edward Gal sortaient de piste avec un score de 90,750%, du jamais vu ! 

UN COUPLE MYTHIQUE

C’est en 2008 que les spécialistes de la discipline découvrent ce KWPN, fils de Gribaldi, lorsqu’il remporte brillamment les épreuves du Petit Tour, organisées en parallèle du CDIO 5* à Aix-la-Chapelle. Déjà, dans le stade allemand, tous parlent du futur meilleur cheval de tous les temps. Un an plus tard, Edward Gal et Totilas dominent la scène internationale, s’imposant à Rotterdam et Hickstead avant de décrocher leurs premières médailles sur les championnats d’Europe de Windsor.

Quelques mois plus tard, le duo aligne un nouveau record du monde sur la Libre du CDI-W de Londres, affichant un score de 92,300%. Imbattable, la paire devient une véritable icône et remporte sans effort la finale de la Coupe du monde en 2010, à ‘s-Hertogenbosch, en prémisse de ce qui sera leurs derniers grands championnats ensemble, les Jeux équestres mondiaux de Lexington, quelques mois plus tard. 

DE LA GLOIRE A LA TRAJEDIE

C’est en incontestable favori que Totilas est arrivé aux Etats-Unis, foulant une piste digne des exploits qu’il allait une fois encore offrir au public. A Lexington, rien ne résiste à Gal et Totilas, qui décrochent trois médailles d’or et affichent un nouveau score à plus de 91% dans la Libre.

Adulé, le destin de l’étalon va pourtant basculer lorsque son propriétaire, Cees Visser, cède à la tentation de le vendre... en Allemagne ! L'annonce de sa vente à Paul Schockemöhle, pour une somme présumée de 11.200.000 euros, fait l’effet d’une bombe, entrainant de nombreuses polémiques, notamment liées au passage du meilleur cheval néerlandais sous selle allemande, celle de Matthias Alexander Rath.

Avec le jeune allemand, Totilas ne retrouvera jamais sa splendeur, accumulant les déconvenues médiatiques et sportives, comme lors d'une démonstration sur le show d’étalon de Vechta, en février 2012, laissant apparaitre un Totilas méconnaissable. Les blessures se succèdent et Totilas manque les Jeux olympiques de Londres en 2012, concluant finalement sa carrière sportive à l'occasion des championnats d’Europe d'Aix-la-Chapelle en 2015, sur une nouvelle sortie ratée. L’étalon ne sera présenté que sur le Grand Prix avant d’être forfait pour la suite de la compétition. Quelques jours plus tard, Paul Schockemöhle annonçait la retraite du fils de Gribaldi. 

C'est avec deux titres de champion d'Europe, trois titres de champion du monde, une victoire en finale de la Coupe du monde, de nombreux records mondiaux, d'inombrables victoires internationales sous les selles de ses deux cavaliers, mais surtout une descendance déjà mondialement reconnue, que Totilas a disparu à seulement 20 ans.

Sur la page Facebook de Glock’s Horse Performance Center, nous pouvons lire l’hommage émouvant d’Edward Gal pour celui qu’il considérait comme son ami. « Au revoir mon ami. Une nouvelle étoile a rejoint le paradis mais j’ai le cœur brisé. Repose en paix Totilas, nous nous souviendrons toujours de toi. Ensemble, j’ai été heureux et j’ai connu le chagrin, le temps passe et les blessures se referment mais mon amour pour toi durera pour toujours. Tu m’as honoré de ta confiance, tu étais mon ami. J’adresse mes condoléances à Matthias et sa famille et à tout ceux qui ont eu la chance de travailler ou de vivre aux côtés de cet étalon exceptionnel. Mes pensées vont à vous tous qui l’avez aimé. Adieux mon ami, tu vas me manquer jusqu'à ce que nos chemins se croisent à nouveau ».

RIP Totilas

Arena Saddles
Moncheval.net