Le championnat du renouveau belge ?

La Belgique espère renouer avec le podium à l'occasion du championnat d'Europe d'endurance 2019 (Crédit photo: Léquimag)
La Belgique espère renouer avec le podium à l'occasion du championnat d'Europe d'endurance 2019 (Crédit photo: Léquimag)

Le championnat d'Europe d'endurance se disputera ce samedi à Euston Park, en Grande-Bretagne. Malheureuse dans ses tentatives de podium ces dernières années, l'équipe belge semble désormais armée pour renouer avec son prestigieux passé.

Ce samedi, c'est à 7h (heure anglaise) que sera donné le coup d'envoi du championnat d'Europe d'endurance. Organisé à Euston Park, au nord-est de Londres, celui-ci se disputera sur un parcours déjà bien connu des cavaliers pour avoir notamment accueilli le championnat du monde en 2012.

"C'est un parcours tout plat et cela va aller très vite. Euston Park se gagne généralement à du 24 km/h", prévient Pierre Arnould qui se montre néanmoins confiant au moment de prendre le départ de la course avec l'équipe belge. "Elisabeth Hardy, Louna Schuiten et Céline Just, nos trois "jeunes", cela ne les effraie pas du tout. Elles ont déjà tourné à du 20 km/h en course et réalisent des excellents résultats chaque week-end sur les grosses courses internationales."

ANNE CUVELIER DE RETOUR

De quoi, pour la Belgique, envisager de renouer avec un podium européen ? Pierre Arnould veut y croire ! "Nous aimerions bien, après plusieurs années de vaches maigres, renouer avec les vaches grasses (sic). Nous partons toujours optimistes et nous espérons cette fois le rester jusqu'au bout. Depuis cinq ans, les bons résultats nous manquent. Ce qui nous permet d'y croire cette année, c'est notamment le palmarès de nos jeunes. Nous avons aussi un bon mixte entre cavaliers raisonnables et expérimentés et également de très bons chevaux."

Outre Elisabeth Hardy (Cardoa de São José), Louna Schuiten (Sabah du Courtisot) et Céline Just (Aigoual Embrun), la Belgique s'appuiera également sur Anne Cuvelier (Francesca), qui disputera son premier championnat depuis 2007, et Bruno Van Gestel (Berezig), qui découvre à 61 ans les joies d'une sélection nationale.

Présentie dans l'équipe, Karin Boulanger a quant à elle préféré décliner sa sélection en raison du règlement de la FEI qui impose une charge de 75 kg aux chevaux. Ce qu'elle ne veut plus imposer à sa monture, Tawfiq du Courtisot.

https://stephexhorsetrucks.com/