Le Brésil déjoue la difficulté à Geesteren !

Pedro Veniss (Photo : FEI / Digishots)
Pedro Veniss (Photo : FEI / Digishots)

Le Brésil s'est imposé à l'issue d'une Coupe des nations particulièrement fautive ce week-end, à Geesteren. Le pays s'est imposé devant les Pays-Bas et l'Espagne grâce à huit points de pénalité et en réalisant le seul double sans-faute de l'épreuve... 

Avec quatre points collectés lors de chaque manche, le Brésil a mené de bout en bout cette Coupe des nations européenne de division 1 à Geesteren. Le pays n'a pas subi de forte pression de ses concurrents puisque les Pays-Bas, deuxièmes, ont terminé avec seize pénalités alors que l'Espagne, troisième, en totalisait vingt-huit. 

Le parcours monté par le Néerlandais Hen Jan Drabbe a en effet mis en difficulté les cavaliers avec ses quelques éléments inhabituels : virages larges, longues galopades entre les obstacles et distances qui nécessitaient beaucoup de précision. Au final, seul le Brésilien Felipe Amaral (Germanico T) a réussi à boucler ses deux tours sans faute. 

Cela a contribué à la victoire de son pays, qui était représenté également par Marlon Modolo Zanotelli (Sirene de la Motte), Pedro Junqueira Muylaert (C'est Dorijke) et Pedro Veniss (Quabri de l'Isle). "J'étais assez confiant en venant ici car nous avions Marlon et Pedro avec Sirène et Quabri dans l'équipe", confiait Felipe Amaral. "J'ai aussi senti que mon cheval était vraiment bien dans le Grand prix."

Pedro Veniss pointait quant à lui un autre ingrédient ayant contribué à la victoire brésilienne : "Nous ne sommes pas seulement co-équipiers, nous sommes aussi amis. On se soutient vraiment pour y arriver et remporter l'une des plus grosses épreuves au monde avec ses meilleurs amis est vraiment spécial!"

Après la victoire lors de la manche précédente à Sopot, la Belgique a cette fois dû se contenter d'une sixième place dans la Coupe des nations de Geesteren. Elle affichait une équipe un peu moins expérimentée composée de Bart Clarys (Joie de Toulon), Christophe Vanderhasselt (Identity Vitseroel), Annelies Vorsselmans (Wilandro) et Jérôme Guéry (Quel Homme de Hus). Au final, ces quatre cavaliers ont collecté trente-deux pénalités et Bart Clarys a signé la meilleure performance avec un total de huit points à l'issue des deux manches.

Malgré cette performance moins brillante que les précédentes, la Belgique reste en deuxième position du classement général de la Coupe des nations derrière la France

Pour les résultats complets, cliquez ici