La FEI prend des mesures pour le calendrier de jumping 2020

(Photo : FEI/Shannon Brinkman)
(Photo : FEI/Shannon Brinkman)

La FEI a récemment mis en place des groupes de travail dans différentes disciplines afin de minimiser l'impact de la crise de Covid-19 sur le calendrier équestre. Les premières mesures proposées par le groupe de jumping viennent d'être approuvées par la direction de la Fédération. 

Ces résolutions ont été approuvées lors d'une téléconférence et la FEI a précisé qu'elles resteraient en place pour le reste de l'année 2020. Il sera néanmoins possible de les revoir pour l'an prochain si nécessaire. 

Les principales mesures proposées par le groupe de travail et acceptées par la FEI sont les suivantes : 

- La plupart des règles d'invitations en CSI vont rester en place, sauf pour les CSI 2* pour lesquelles elles sont temporairement suspendues. Selon les niveaux de concours, les changements de date devront parvenir à la FEI dans des délais minimaux : 12 semaines avant l'événement pour les CSIO et CSI 4 ou 5*, et 8 semaines pour les CSI 3* (ce délai a été réduit). 

- En cas de conflits de dates entre plusieurs événements, la priorité sera donnée aux CSIO afin que les équipes puissent se préparer aux Jeux olympiques de Tokyo l'an prochain. Ces conflits seront analysés au cas par cas par le groupe de travail. 

- Un organisateur pourra, s'il le veut, échanger les dates de ses événements. Cela sera néanmoins évalué au cas par cas par le groupe de travail et ce dernier devra également analyser l'impact des changements de dates sur les autres événements déjà présents dans le calendrier FEI. 

Lors de la téléconférence, il a aussi été question d'initiatives potentielles pour minimiser l'impact de la crise sur les organisateurs d'événements et les séries FEI comme la Coupe des nations et la Coupe du monde. Ces sujets seront toutefois discutés plus en détails cette semaine, lors d'une nouvelle réunion à distance. Le conseil de la FEI a aussi évoqué la possibilité d'octroyer certaines dérogations sur les honoraires des organisateurs d'événements. 

Ces premiers principes clés approuvés par la direction de la FEI vont à présent pouvoir être appliqués dans les autres groupes de travail de la FEI qui sont centrés sur des disciplines comme le dressage, le complet, l'endurance, l'attelage, etc. 

Source : FEI

Moncheval.net