La FEI encadre la reprise des concours

(Photo : FEI/Richard Juilliart)

La FEI, Fédération Equestre Internationale, a récemment publié la politique à adopter pour les concours dans les prochains mois. Il s'agit de mesures visant à aider les organisateurs et fédérations nationales à reprendre leurs activités tout en limitant la propagation du virus Covid-19, toujours bien présent dans de nombreux pays. 

Cette nouvelle politique s'appliquera à tous les événements FEI, peu importe la discipline, à partir du 1er juillet. Elle a été élaborée par le Docteur Mark Hart, président du comité médical de la FEI, en collaboration avec le siège de la FEI. 

Cette politique impose notamment que les fédérations nationales et organisateurs réalisent une évaluation des risques en collaboration avec leur gouvernement et les autorités de santé publique afin de s'assurer que leurs événements sont sûrs. "Les événements pour lesquels la FEI n'a pas reçu le plan complet d'évaluation des risques et de mesures d'atténuation seront supprimés du calendrier FEI", précise la Fédération. 

La nouvelle politique FEI adaptée au Covid-19 comporte aussi des recommandations générales sur les bonnes pratiques à adopter, et des directives spécifiques pour chaque disciplines seront bientôt publiées. Parmi les bonnes pratiques, il est notamment conseillé de limiter les participations, de réduire voire supprimer la présence de public, de mettre en place un plan de communication précis avec toutes les mesures à respecter par chacun, désinfecter le matériel et les locaux régulièrement, etc. 

Bien évidemment, toutes ces règles doivent être appliquées en parallèle des exigences propres aux autorités nationales des pays dans lesquels se déroulent les concours. La FEI précise aussi qu'il faut tenir compte de différents documents généraux de l'OMS (notamment ceux à destination des fédérations sportives et organisateurs pour les événements de masse)

"Le Covid-19 a provoqué une perturbation massive du calendrier FEI et des événements nationaux, avec un impact énorme sur tous les différents acteurs des sports équestres", explique le Docteur Mark Hart. "Nous sommes tous dans le même bateau et cette pandémie sera avec nous pendant au moins 12-24 mois. Nous devons nous adapter à une «nouvelle normalité» à mesure que nous progressons.

La FEI s'est engagée à aider les fédérations nationales et les organisateurs d'événements FEI en fournissant des ressources pour évaluer efficacement les risques potentiellement posés par les événements dès la phase de planification et atténuer ces risques grâce à des mesures pertinentes.

Alors que nous anticipons le retour progressif des compétitions, nous devons faire tout notre possible pour atténuer le risque de transmission et de propagation de Covid-19. C'est une question de santé publique, et c'est aussi comment un sport peut démontrer aux autorités publiques qu'il est prêt à reprendre ses activités."

Source : communiqué FEI