La course parfaite de Timoko

Timoko (Crédit photo: www.lamia.biz)

L'hippodrome de Wallonie a fait le plein dimanche lors de la journée la plus importante de sa saison. Sept courses de trot attelé figuraient au programme mais le public s'était surtout déplacé pour assister au Grand Prix de Wallonie. Dotée de 150.000 euros l'épreuve - la seule classifiée Groupe 1 en Belgique - a accouché d'une surprise avec la victoire de Timoko et le dérapage de Ready Cash le grand favori à sa propre succession...

Dès la clôture des engagements il ne faisait aucun doute que Ready Cash faisait figure de grand favori à sa propre succession à Ghlin. Vainqueur du Prix d'Amérique en 2011 et 2012 et de plus de 4 millions de gains durant sa carrière le trotteur français a pourtant déchanté sur l'hippodrome de Wallonie. Alors qu'il faisait la course dans le sillage de Timoko son plus sérieux adversaire Ready Cash a débuté son effort à la sortie du dernier virage avant de partir à la faute et de provoquer une très surprenante disqualification.

Du coup c'est Timoko drivé de mains de maître par Jos Verbeeck qui s'est emparé de la victoire d'une courte tête devant un Rêve de Beylev qui a terminé très fort. C'est fantastique de gagner à nouveau ce Grand Prix de Wallonie (Ndlr : il s'était déjà imposé en 2008 avec Olga du Biwetz) surtout que cela fait 30 ans que je travaille avec Westerinck l'entraîneur de Timoko racontait Jos Verbeeck sur la ligne d'arrivée. Timoko peut m'apporter une cinquième victoire dans le Prix d'Amérique même s'il faudra sans doute choisir une autre stratégie à Vincennes.

Achille Cassart avait lui aussi le sourire à l'issue de la course. Et pour cause : Nous avons vévu une belle édition si pas la meilleure édition du Grand Prix de Wallonie notamment en raison du plateau présenté. Ready Cash et Timoko sont quand même les deux meilleurs trotteurs européens du moment souriait l'administrateur délégué de l'hippodrome de Wallonie.Nous avons assisté à une surprise avec la disqualification de Ready Cash. Mais la victoire de Timoko n'en est pas une. Il est le meilleur de sa génération et a pris toute la course à son actif. Cela a payé et il n'en a que plus de mérites. Sans parler de l'effet Verbeeck. Le meilleur jeune cheval était associé au meilleur stratège ! Jos est un véritable artiste. Il a quelque chose en plus que les autres poursuivait Achille Cassart. Ici il a parfaitement contrôlé la course.

Une certitude Timoko a bien sa place au palmarès de l'épreuve et on entendra encore parler de lui à l'avenir. Et pourquoi pas à Vincennes l'hiver prochain ?