La contraception pour limiter la croissance des chevaux sauvages

Une jument sauvage et son poulain (Crédit : WHOAS/Facebook)
Une jument sauvage et son poulain (Crédit : WHOAS/Facebook)

La problématique de la croissance de la population de chevaux sauvages est très présente en Amérique du Nord. Alors que certains prônent la capture ou l'abattage d'une partie des troupeaux, une solution plus "humaine" est proposée : la stérilisation réversible.

Un projet pilote a vu le jour dans l'Alberta, au Canada. Celui-ci compte utiliser un système de contraception par la vaccination pour aider à contrôler la population de chevaux sauvages. Jusqu'à présent, 73 juments ont reçu une injection de Zona Stat-H, aussi connu sous le nom de PZP. C'est un vaccin qui lutte contre la fertilisation avec un taux d'efficacité de près de 90%.

Ce produit est injecté avec de petites fléchettes et ses effets sont réversibles. Afin de ne pas rendre les juments stériles, il faut veiller à ne pas vacciner le même individu cinq années ou plus de suite.

Ce projet fait partie d'un accord de cinq ans signé entre le gouvernement d'Alberta et la Wild Horses of Alberta Society (WHOAS) en novembre 2014. Ce type de vaccin est utilisé abondamment aux Etats-Unis, en particulièrement au Nevada et dans le Wyoming.

www.stageequestre.be
Moncheval.net