La Belgique vice-championne d'Europe !

Isabeau Anciaux et Solène Yernaux, photo d'illustration (Crédit photo : L'équimag)

Le championnat d'Europe junior s'est disputé ce samedi à Vérone. A l'issue des 124 km de course, c'est l'Espagne qui a remporté les deux titres continentaux avec en prime une troisième médaille, en bronze. La Belgique a quant à elle achevé la compétition avec une très belle médaille d'argent et trois cavaliers dans le Top 10 !

Huit nations alignaient une équipe à Vérone et quatre d'entre elles sont parvenues à rentrer un minimum de trois couples au terme de l'épreuve. La France a manqué de chance avec l'élimination de Lena Payen et Lollypop des Eyme sur la ligne d'arrivée. Sans cette élimination, la victoire au classement des nations était assurée... comme l'an dernier lors du championnat du monde disputé à Tarbes.

En lieu et place, c'est donc l'Espagne (qui a rentré ses cinq couples) qui s'est imposée devant la Belgique (quatre couples à l'arrivée), l'Italie (trois couples à l'arrivée) et la Russie (trois couples à l'arrivée). Dans l'autre sens, l'Allemagne, la Tchéquie et le Portugal - à l'instar de la France - n'ont pas rentré les trois couples obligatoires et ne figurent donc pas au classement des nations.

"Sur papier, le parcours - plutôt plat - n'était pas fait pour nous qui apprécions davantage les courses techniques", expliquait Pierre Arnould. "Notre équipe était composée de chevaux qui apprécient les dénivelés, mais la course a confirmé qu'il s'agissait tout simplement de bons chevaux, très polyvalents. Ils s'en sont très bien sortis, sur un très bon parcours, très roulant."

DEUXIEME EN 2013 ET 2014

Comme à son habitude sur les grands championnats, la Belgique se présentait avec des ambitions à Vérone. Cette médaille d'argent vient d'ailleurs s'ajouter à une très longue série de médailles obtenues ces dernières années par les cavaliers belges d'endurance. "Et tout ça avec l'entraîneur qui coûte le moins cher à la Fédération", sourit Pierre Arnould, entraîneur et chef d'équipe belge, qui avait mené les juniors à la deuxième place lors du championnat du monde 2013, à Tarbes. "Nous avions alors terminé derrière la France mais devant l'Espagne", se souvient-il. "Ici, c'est l'Espagne qui nous devance... mais pour trois minutes seulement. Cela représente à peine une minute par cavalier. C'est râlant..."

"En début de journée, mes consignes étaient simples : rester calme, tout en restant en contact avec la tête de la course... chose que nous sommes parvenus à faire. J'ai juste demandé de lever le pied dans la troisième bouche, ce que toutes les équipes ont d'ailleurs fait... pour terminer en force. Et cela a tenu."

TROIS CAVALIERS DANS LE TOP 10

Au niveau individuel, la Belgique a essuyé l'élimination de Solène Yernaux et Ai El Khebir pour boiterie à l'issue de la deuxième boucle, mais a par contre enregistré trois "Top 10" avec Raphaël Van Cauter (sixième avec Michka de Navarre), Morgane Boulanger (septième avec Fanatyk de Werister) et Isabeau Anciaux (dixième avec Ffaramir). Romane Yernaux a pour sa part terminé seizième avec Sichen des Sauvlons.

Le titre européen individuel est revenu à l'Espagnol Gil Berenguer Carrera (Nina Bin Memfis), alors que la Française Nina Lissarrague (Ainhoa Catharissime) et l'Espagnole Paula Muntala Sancez (Shagya Irisz) terminaient deuxième et troisième.

Pour le classement individuel, cliquez ici
Pour le classement par équipe, cliquez ici