Karin Donckers de retour en compétition !

Karin Donckers (Photo : Christophe Bortels)

Quatre mois après un sérieux accident, la cavalière de complet Karin Donckers est de retour en compétition ! Elle s'alignera dans les CCI 3 et 4* de Barroca d'Alva ce week-end avec trois chevaux. Focus sur ce retour tant attendu...

Cela fait longtemps qu'on n'a plus vu Karin Donckers en compétition, et ce n'est pas à cause de la crise sanitaire ! Fin août, la cavalière belge de complet a été victime d'un accident dont les conséquences l'ont obligée à prendre quelques mois de repos : "Cette fois-ci, ce qui m’est arrivé était sérieux et spectaculaire", confie Karin Donckers sur Equibel. "J’étais sur le point d’aider à charger le cheval d’une élève dans le camion. L’animal était sur le hayon depuis quelques minutes et bloquait. Puis, soudainement, il a perdu conscience et est tombé sur moi. Selon le vétérinaire Jef Desmedt, le cheval est resté sur la montée un peu trop longtemps et pendant un moment, il y a eu trop peu de sang qui a coulé vers la tête."

Cet accident a valu à la cavalière une cheville foulée, une fracture du plateau tibial (genou) et quelques côtes cassées. Karin Donckers est restée à l'hôpital durant 9 jours, mais a heureusement connu une revalidation sans problème. "Mes muscles se sont très vite affaiblis pendant les quatre premières semaines qui ont suivi l’accident, surtout parce que je ne pouvais pas marcher avec les béquilles à cause des côtes cassées", précise-t-elle. "Mais à 6 semaines, j’avais reconstruit tous les muscles que je pouvais entraîner, et une fois que les côtes n’ont plus causé de douleurs, j’ai pu me soutenir légèrement avec 2 béquilles. A partir de 10 semaines après l’accident, tout a fonctionné à nouveau sans béquilles."

LES JEUX OLYMPIQUES EN LIGNE DE MIRE

Karin Donckers s'est alors remise à cheval, ce qui l'a aussi aidée à se remuscler. "Le dressage a en fait fonctionné assez vite, je n’ai refait du saut qu’il y a deux semaines, et après un début douloureux, je me suis entraînée avec Grant Wilson la semaine dernière. Ensuite, je suis allée à Lier pour faire deux parcours d’1m25. C’est là que j’ai pris la décision d’aller au Portugal.”

Karin Donckers effectuera en effet son retour à la compétition lors de ce premier week-end de décembre, dans les CCI 3 et 4* de Barroca d'Alva, un endroit où elle s'est déjà illustrée. "Je n’ose pas être trop enthousiaste aujourd’hui, Barroca est un grand test", tempère la cavalière belge. "Pour Fletcha (ndlr : son cheval de tête-, le championnat d’Europe de 2019 était la dernière grande compétition. Si je ne participe pas à ce concours, Fletcha aura été sans compétition durant presque deux ans, ce qui est long. Je vois donc cela comme un concours de préparation. Je veux me préparer tranquillement pour Tokyo, et éviter une transition brutale. (...) En outre, Fletcha a besoin d’un “résultat de confirmation” pour les Jeux olympiques. Ce serait bien, si je pouvais l’obtenir ce week-end et  je n’aurais donc plus à m’inquiéter de cela !”

Source : equibel