Isabell Werth dans son jardin à Lyon

Isabell Werth et Emilio à Lyon (Crédit photo: Longines Equita Lyon/PSV)
Isabell Werth et Emilio à Lyon (Crédit photo: Longines Equita Lyon/PSV)

Pour la cinquième fois de sa carrière, l’Allemande Isabell Werth a remporté la Coupe du monde de Lyon. En selle sur Emilio, la numéro un mondiale ne s’est pas laissée piéger par le retour de Charlotte Dujardin sur le circuit, qui présentait Mount St John Freestyle.

Quatorze couples se trouvaient au départ de cette deuxième étape de la Ligue d’Europe de l’ouest de la Coupe du monde FEI. Après Herning et la victoire de Cathrine Dufour avec Bohemian, c’est cette fois l’Allemagne qui a été à l’honneur grâce à Isabell Werth. Deuxième du Grand Prix la veille (77,826%), remporté par Charlotte Dujardin et Mount St John Freestyle dès leur première participation à ce circuit (79,978%), Isabell Werth a laissé parler son expérience et son goût pour la compétition vendredi après-midi, sortant de piste sous les acclamations d’un public très nombreux. Avec une reprise en musique qu’elle ne déroulait que pour la deuxième fois avec Emilio, la cavalière qui détient tous les titres est sortie de piste avec une moyenne de 87,090%. La reine du dressage a encore frappé, remportant ce CDI-W de Lyon face à une très belle concurrence.

« La concurrence était déjà relevée sur la première étape à Herning et maintenant que Charlotte est de retour la saison promet d’être passionnante et cela va être intéressant de voir ce qu’il se passera lors de la finale à Las Vegas », lâchait la gagnante du jour. Car en effet, Charlotte Dujardin a signé un retour fracassant sur le circuit qu’elle a remporté par deux fois avec Valegro. En selle sur Mount St John Freestyle, la cavalière a dû faire face à un manque d’expérience de sa jeune jument de 10 ans dans une atmosphère telle que Lyon. « Elle n’a jamais vu autant de monde autour de la détente, j’ai senti qu’elle était tendue en piste mais pour autant elle m’a tout donné. Nous prévoyons donc de participer aux étapes de Londres et Amsterdam avec en ligne de mire une qualification pour la finale de Las Vegas », confirmait la championne olympique en titre.

DEUX REINES ET...

Le podium de cette Libre a été complété par l’Allemand Frederic Wandres avec Duke of Britain. Le couple a présenté deux très bonnes reprises à Lyon, décrochant même deux records personnels, ponctuant le tout d’un podium derrière deux des plus grandes cavalières de dressage de l’histoire. « Lorsque j’ai vu la liste des engagés pour Lyon je me suis dit que cela allait être difficile et finalement être troisième derrière les deux reines du dressage est vraiment super ».

Un beau plateau en effet puisque l’on retrouve à la quatrième place Hans Peter Minderhoud avec Glock’s Dream Boy NOP, qui malgré une coupure de musique et d’éclairage en fin de reprise est parvenu à obtenir une note de 79,725%. Sa compatriote Emmelie Scholtens a pris la cinquième place avec Desperado NOP (79,440%) tandis que Patrik Kittel et Delaunay OLD se sont classés sixièmes (78,260%). 

La prochaine étape de la Ligue d’Europe de l’ouest se tiendra à Stuttgart, du 14 au 17 novembre.

Pour les résultats complets, cliquez ici

https://stephexhorsetrucks.com/