Ingrid Klimke conserve son titre à Luhmühlen

Ingrid Klimke (Photo : Oliver Hardt/Getty Images for FEI)
Ingrid Klimke (Photo : Oliver Hardt/Getty Images for FEI)

Deuxième après l'épreuve de cross, Ingrid Klimke a profité du jumping pour s'emparer de son deuxième titre consécutif de championne d'Europe de complet ce dimanche, à Luhmühlen. Elle devance son compatriote Michael Jung et a également décroché l'or avec l'équipe allemande. 

On s'attendait sans trop de surprises à ce que le championnat d'Europe de complet sacre à nouveau un Allemand ce dimanche, à Luhmühlen. A l'issue du cross de samedi, le classement était en effet mené par Michael Jung (Fischer Chipmunk FRH) devant sa compatriote Ingrid Klimke (SAP Hale Bob) - deux sérieux candidats en raison de leur palmarès. 

L'épreuve de jumping a cependant réservé quelques surprises, puisqu'elle a bouleversé la hiérarchie. Auteur d'une faute, le multiple champion Michael Jung s'est en effet incliné devant Ingrid Klimke, qui a réalisé un sans-faute pour aller chercher son deuxième titre européen consécutif avec SAP Hale Bob. C'est seulement la deuxième fois dans l'histoire des championnats qu'un cavalier de complet signe le doublé avec le même cheval. La première performance de ce genre a été signée par Pippa Funnel et Supreme Rock en 1999 et 2001. 

"Je venais vraiment pour remporter le titre", confiait Ingrid Klimke. "C'est vraiment particulier, sachant qu'il y a tellement de chevaux et cavaliers de grande qualité. C'était serré, mais la chance était avec moi!" Médaillé d'argent, Michael Jung se montrait quant à lui très sportif : "J'ai été un peu trop rapide dans la dernière combinaison, mais cette petite erreur dans le jumping n'a pas gâché toute la semaine, donc je suis très heureux."

LA SUEDE ET L'ITALIE A TOKYO

La médaille de bronze, quant à elle, a été décrochée par le jeune Irlandais (22 ans) Cathal Daniels (Rioghan Rua) qui est remonté de la sixième à la troisième place grâce à un jumping sans faute. Les deux Français Christopher Six (Totem de Brecey) et Thibaut Vallette (Qing du Briot ENE HN) complètent quant à eux le Top 5, mais cela n'a pas suffi à offrir à la France mieux qu'une quatrième place par équipe. 

Le classement des nations est en effet dominé par l'Allemagne, qui a décroché l'or devant la Grande-Bretagne et la Suède. Cette dernière, avec l'Italie, a remporté les deux tickets encore disponibles pour les Jeux olympiques de Tokyo. Septième, la Belgique a donc échoué dans sa quête malgré un excellent dressage et un tout aussi bon jumping. "Il nous a malheureusement manqué un peu de réussite sur le cross", indique Alec van den Abeele, le chef d'équipe belge. "Laura (Logé) a réalisé un super dressage mais a chuté sur le cross en raison d'un manque d'expérience. Constantin (Van Rijckevorsel) a réussi un bon cross mais a été puni une fois par sa monture qui a dérobé et a aussi entrainé des pénalités de temps. Enfin, Karin a sans doute voulu trop jouer la prudence et a malheureusement pris beaucoup de points de temps. Sur les septante-trois concurrents, quarante ont achevé le cross sans faute d'obstacle et vingt d'entre eux sont rentrés dans le temps. Cela démontre bien que c'était faisable et cela nous attriste d'autant plus."

ENCORE UNE CHANCE

Dans le camps belge, seule Lara de Liedekerke-Meier (Alpaga d'Arville) a bouclé son parcours sans la moindre pénalité, à l'issue d'une superbe prestation. "Et son hippique a également été très bon malgré une faute", poursuit Alec van den Abeele qui souhaite encore croire en la qualification pour les prochains JO : "Nous pouvons encore nous qualifier via le circuit des Coupes des nations. Comme l'Italie et la Suède sont désormais qualifiées, nous avons deux concurrents en moins. Il nous reste toutefois encore à devancer la Suisse. Ce ne sera pas évident mais nous mettrons tout en oeuvre pour y parvenir à Waregem et à Boekelo où nous engagerons deux équipes les plus compétitives possibles."

Pour les résultats complets, cliquez ici

Epplejeck
Moncheval.net