Et de cinq pour Isabell Werth !

Les trois meilleurs couples de la finale Coupe du monde à Göteborg (Crédit photo: FEI/Christophe Taniere)
Les trois meilleurs couples de la finale Coupe du monde à Göteborg (Crédit photo: FEI/Christophe Taniere)

Pour la troisième année consécutive et pour la cinquième fois de sa carrière, l’Allemande Isabell Werth a soulevé le trophée du vainqueur de la finale de la Coupe du monde de dressage. Face à une concurrence très relevée, la numéro un mondiale a pu une fois de plus compter sur sa jument noire, Weihegold OLD.

Après sa médaille d’argent acquise en 2018 dans l’Accor Hotel Arena de Paris, mais surtout son titre de vice championne du monde obtenu aux JEM de Tryon en septembre dernier, l’Américaine Laura Graves avait à cœur de prendre sa revanche sur celle qui la prive bien trop souvent d’un titre individuel. Mais une fois encore Isabell Werth s’est montrée intraitable avec la concurrence, après avoir remporté le Grand Prix vendredi. Les dix-huit couples qualifiés pour cette finale qui s’est jouée samedi sur la Reprise Libre en Musique, ont offert du grand sport au public toujours très enthousiaste dans la Scandinavium Arena de Göteborg, en Suède.

Troisième dans le Grand Prix, le Danois Daniel Bachmann Andersen n’a pas été en mesure de repousser les attaques de l’Allemande Helen Langehanenberg, qui remportait cette même finale à Göteborg en 2013 avec Damon Hill FRH, terminant quatrième avec Blue Hors Zack (85,468%). C’est donc une habituée du circuit qui a fait parler son expérience et son audace pour pousser son étalon Damsey FRH vers la médaille de bronze. Avec une moyenne de 86,571%, le couple est donc monté sur la troisième marche du podium, la quatrième médaille en finale de la Coupe du monde pour la cavalière.

La revanche devra attendre

Et les cavalières avaient une fois encore le vent en poupe puisque Laura Graves a confirmé son statut de deuxième meilleure cavalière du monde. En selle sur son imposant Verdades, l’Américaine a régalé le public décrochant une note de 87,179%, ne passant pas loin de l’exploit tant attendu. Mais voilà, même en commettant des fautes Isabell Werth reste invincible avec sa jument Weihegold OLD (88,871%). La paire a fait parler précision et prise de risques pour décrocher son troisième titre en finale de la Coupe du monde d’affilé ! Grâce à sa fille de Don Schufro, l’Allemande s’est elle offert son cinquième sacre sur ce championnat hivernal en musique.

En 2020, Laura Graves tentera certainement à nouveau sa chance pour enfin faire chuter la reine du dressage !

Pour les résultats complets, cliquez ici