D'importants changements pour la Coupe des nations 2020

Faute de pouvoir disputer tous les événements prévus, les équipes européennes de division 1 seront directement qualifiées pour la Finale de la Coupe des nations (Photo : FEI/Lucasz Kowalski)
Faute de pouvoir disputer tous les événements prévus, les équipes européennes de division 1 seront directement qualifiées pour la Finale de la Coupe des nations (Photo : FEI/Lucasz Kowalski)

Face à l'épidémie de Covid-19 et l'annulation de nombreuses manches, la FEI a décidé d'adapter plusieurs règles du circuit de Coupe des nations. L'objectif est notamment de pouvoir maintenir la Finale mondiale prévue en octobre à Barcelone... 

Après deux manches à Wellington et Abou Dhabi en février, la Coupe des nations de jumping est chamboulée à l'échelle mondiale par le Covid-19. La première étape européenne prévue mi-mai à La Baule a en effet été annulée, tout comme plusieurs autres à venir en Europe, au Mexique ou encore au Canada. 

D'autres annulations risquent de suivre, c'est pourquoi la FEI a d'ores et déjà envisagé des changements majeurs au niveau des règles du circuit. Son objectif est de pouvoir maintenir la Finale mondiale de la Coupe des nations à Barcelone au mois d'octobre. 

La Fédération a décidé que 22 nations seraient invitées à participer à cet événement : 10 pour l'Europe, 3 pour l'Amérique du Nord, 2 pour l'Amérique du Sud, 2 pour le Moyen-Orient et l'Asie/Australie, et enfin une pour l'Afrique et l'Eurasie (en plus de la place de l'Espagne en tant que nation hôte). 

NOUVEAUX SYSTEMES DE QUALIFICATION

Les 3 équipes de la ligue nord-américaine et les 10 nations qui composent la division 1 européenne seront directement qualifiées pour Barcelone. La manche organisée à Wellington en février ne sera donc pas reprise comme qualificative, et les événements qui pourront avoir lieu en Europe et en Amérique du Nord dans les prochains mois ne compteront pas pour récolter des points pour la Finale. 

En ce qui concerne le Moyen-Orient, les Emirats Arabes Unis et la Syrie qui s'étaient qualifiés à Abu Dhabi en début d'année conserveront leur place pour Barcelone. L'événement était le seul prévu cette année pour cette division géographique, ce qui explique ce maintient. 

Pour les autres divisions mondiales comme l'Asie/Australie, l'Amérique du Nord, l'Afrique et l'Eurasie, la sélection pour la Finale sera effectuée en combinant les points des quatre meilleurs athlètes de chaque pays aux Longines ranking. 

"AUCUNE CERTITUDE QUE LES EQUIPES POURRONT VOYAGER"

Enfin, étant donné que le calendrier européen de Coupe des nations est d'ores et déjà chamboulé, il n'y aura pas de promotion ou de relégation à l'issue de la saison. Les équipes qui évoluent cette année en division 1 et 2 entameront la saison 2021 dans la même catégorie. 

"La pandémie signifie malheureusement de nombreuses annulations pour la série, et même si nous ne savons pas encore quels événements se dérouleront plus tard cette saison, nous devons apporter de la clarté à tout le monde le plus tôt possible (...)", a expliqué Ingmar De Vos, Président de la FEI. 

"Il n'y a aucune certitude que les équipes pourront voyager sur une des Coupes des nations Longines qui pourront se dérouler, et sans un système équitable de qualification et l'impossibilité d'offrir un terrain de jeu égal où toutes les équipes ont les mêmes possibilités de s'entraîner et de concourir, c'était une décision que nous devions prendre. 

Evidemment tout ceci est dépendant de ce qui se passe avec la pandémie, et nous espérons vraiment qu'il y aura bientôt un répit à toutes ces terribles souffrances dans le monde, mais nous devons être optimistes. Avoir une Finale de Coupe des nations Longines à Barcelone en octobre avec jusqu'à 22 pays concourant pour le plus prestigieux titre par équipe de notre sport est un objectif que nous espérons pouvoir atteindre."

Source : FEI 

Moncheval.net