Deux Belges préparent leur saison à Wellington

Nicola Philippaerts et Chilli Willi (Photo : Stefano Grasso / LCGT)
Nicola Philippaerts et Chilli Willi (Photo : Stefano Grasso / LCGT)

Alors que plusieurs cavaliers belges s'apprêtent à rejoindre les tournées hivernales du Sud de l'Europe, Nicola Philippaerts et Zoé Conter ont fait un choix différent. Ils passeront en effet leur début d'année aux Etats-Unis, à Wellington, pour participer pendant plusieurs mois au Winter Equestrian Festival. 

Wellington est une destination de choix pour les sports équestres. Son Winter Equestrian Festival propose cette année aux cavaliers onze semaines de compétitions internationales de janvier à avril, parmi lesquelles quatre CSI 5*. Covid-19 oblige, les événements se dérouleront sans public, mais cette tournée reste une belle opportunité pour les cavaliers de concourir et de se préparer à la saison extérieure. C'est notamment pourquoi deux Belges, Zoé Conter et Nicola Philippaerts, ont fait le choix de rejoindre Wellington en ce début d'année. 

"Le temps est généralement beau et il y a de la compétition chaque semaine", explique Zoé Conter. "Pour commencer l'année, c'est génial de retrouver le rythme de la compétition. Une semaine, vous pouvez sauter sur l'herbe, l'autre semaine sur une grande piste de sable. J'ai aussi de super bons entraîneurs là-bas, Missy Clark et John Brennan de North Run, c'est une super expérience de s'entraîner avec une femme pendant trois mois par an."

Chacun des deux cavaliers belges emmène plusieurs chevaux à Wellington, y compris leurs montures de tête. Zoé Conter concourra notamment aux Etats-Unis avec Soory de l'Hallali, mais a laissé son meilleur cheval Davidoff de Lassus en Belgique car il est blessé. Nicola Philippaerts, quant à lui, sera entre autres présents au départ des épreuves avec H&M Chilli Willi et Katanga. Il compte notamment sur la tournée de Wellington pour se préparer au Longines Global Champions Tour, son objectif 2021. "La première étape à Doha arrive un peu trop tôt car je serai encore à Wellington à ce moment-là", précise-t-il. "Cependant, j'ai hâte de retrouver ce formidable circuit. Olivier et moi faisons encore partie de l'équipe des London Knights cette année."

Zoé Conter, pour sa part, a prévu d'établir son calendrier 2021 lorsqu'elle sera à Wellington, et en fonction des compétitions qui pourront avoir lieu en Europe malgré le Covid-19. Elle confie toutetois qu'elle aimerait vraiment pouvoir participer à nouveau à des épreuves 5*. 

COMPETITIONS ET COMMERCE

En plus de préparer leur année et leur saison, les deux cavaliers belges se rendent également à Wellington pour une autre raison : le commerce. "Le commerce là-bas est toujours très bon pour nous", confirme Zoé Conter. "Mon papa (ndlr : Stephan Conter) essaiera occasionnellement de venir cet hiver, mais on ne sait pas si ce sera aussi simple cette année."

"En Europe, la plupart des gens savent que nous combinons notre carrière sportive avec le commerce des chevaux de manière respectueuse", explique Nicola Philippaerts. "Et ces dernières années, notre sport s'est développé à l'échelle mondiale, rendant crucial le fait d'avoir une réputation dans le monde entier. (...) Nous avons déjà eu un certain succès en Amérique, ce qui a permis à nos activités commerciales à l’étranger de s'implanter fermement."

Arena Saddles
Moncheval.net