Des Tarpans pour entretenir une réserve belge

Crédit photo : Shutterstock/Nicolette_Wollentin

La réserve naturelle de la Haute-Sambre accueille un troupeau de Tarpans, ces grands poneys à la robe grise, munis de zébrures, d’une raie de mulet et de crins bicolores. Natagora, l’association gérant la réserve, a annoncé leur arrivée. Le troupeau va profiter de 70 hectares de nature mais aussi les entretenir.

La réserve naturelle de la Haute-Sambre est située dans le Hainaut. Huit Tarpans sont intégrés dans la réserve afin de l’entretenir et de limiter la pousse de certains végétaux. Les 70 hectares de la réserve offrent une très bonne biodiversité, qu’il est important de protéger. On y trouve des hérons, des loches d’étang, des bécassines sourdes et bien d’autres animaux et plantes.

Les huit Tarpans descendent des chevaux sauvages européens, malheureusement éteints à la fin du 19e siècle. Leur reproduction a été possible grâce à un élevage très sélectif, programmé dès 1926 en Pologne. La base de la race "reconstituée" a donc été les poneys locaux, au patrimoine génétique très proches de l’ancien tarpan.

OFFERTS PAR LES GROTTES DE HAN

Rustiques et résistants aux conditions rudes, ces chevaux sont offerts à la réserve par le Domaine des Grottes de Han. Ce dernier dispose en effet déjà d’un important troupeau, composé d’une trentaine de membres.

Natagora avance une série d'autres points positifs liés à la réintroduction de chevaux sauvages, en matière éducative (découverte et sensibilisation à l'environnement), scientifique (contribution à la sauvegarde du patrimoine génétique de ces animaux) et écotouristique. Dans un premier temps, quatre de ces chevaux sauvages ont été relâchés ce mardi 8 mars dans une vaste zone ouverte près de Solre-sur-Sambre.

À la recherche d’un manège près de chez vous ?