De bonnes nouvelles pour les Przewalski

La diversité génétique n'a pas diminué au sein des chevaux réintroduits à l'état sauvage. (Crédit : Pixabay)
La diversité génétique n'a pas diminué au sein des chevaux réintroduits à l'état sauvage. (Crédit : Pixabay)

Alors qu'on l'imaginait pratiquement éteint le cheval de Przewalski nous prouve sa résistance et sa diversité génétique à l'état sauvage. Un pas de plus vers la liberté et on l'espère un nombre de plus en plus grandissant d'individus sauvages.

De bonnes nouvelles pour les Przewalski. La liberté semble en effet leur réussir... Alors qu'ils ont commencé à être réintroduits à l'état sauvage en 1992, leur diversité génétique n'a pas diminué malgré le petit nombre d'individus. C'est ce que met en avant une récente étude publiée dans un journal scienfique mongol. Alors que cette espèce d'équidés a été déclarée éteinte à l'état sauvage en 1969, ils sont aujourd'hui 746 à vivre librement dans la steppe asiatique.

UN MIRACLE GENETIQUE

Mais ceci n'est pas dû au hasard mais bien à tout un programme de réintroduction et de reproduction notamment soutenu par le Domaine des Grottes de Han. Les risques de consanguinité étaient importants de par le faible groupe d'individus subsistant à l'état sauvage. D'après les tests génétiques récents, ceci n'a pourtant pas été le cas, un réel miracle génétique qui nous fait espérer un bel avenir pour ces chevaux sauvages.

Moncheval.net