Comment adapter l'alimentation du vieux cheval ?

En vieillissant, le cheval est de moins en moins capable de manger du foin. (Crédit : Pixabay License)
En vieillissant, le cheval est de moins en moins capable de manger du foin. (Crédit : Pixabay License)

En vieillissant, le cheval perd progressivement son aptitude à mâcher correctement les longues fibres, comme du foin par exemple. Certaines adaptations alimentaires sont donc nécessaires à partir d'un certain âge. Grâce à celles-là, votre cheval ne perdra pas d'état et restera en pleine forme.

Comment adapter l'alimentation du vieux cheval ? Le foin, et en particulier les fibres longues, peuvent devenir difficiles à mâcher pour les chevaux âgés ou présentant des problèmes dentaires. Le cheval est hypsodonte, ce qui signifie que ses dents poussent en continu. Du moins jusqu'à ce qu'il atteigne la vingtaine environ. A ce moment, la surface de la dent évolue et peut commencer à se déteriorer. Si votre cheval commence à prendre de l'âge, une surveillance dentaire est donc encore plus importante.

UNE OBSERVATION IMPORTANTE

Avec l'âge, le broyage des aliments devient donc plus difficile, ou du moins, moins efficace. Il faut donc surveiller avec quelle efficacité votre cheval âgé mange son foin et la qualité/quantité de ses crottins. Ceci vous donnera déjà une bonne indication sur ses capacités masticatoires. Une vigilance accrue à ce niveau pourrait vous éviter l'épisode du bouchon oesophagien ou des coliques dus au foin mal ingéré. Si la mastication n'est pas assez efficace, il y a des risques d'obstruction et le système digestif du cheval doit travailler plus intensément. Les crottins sont généralement moins nombreux et plus secs que la normale.

Les chevaux âgés font généralement des boulettes reconnaissables lorsqu'ils tentent de manger du foin. Celles-ci ne sont pas ingérées alors que le cheval mastique, il perd donc du poids. S'il est encore capable de manger du foin, il le fera moins rapidement, et ingérera donc moins de fourrage sur une journée. Il faudra donc penser à rapidement le complémenter avec des aliments conçus pour les seniors, ou des fibres réhydratées (pellets de foin/luzerne, pulpe de betteraves, ...). En observant votre cheval et en assurant le suivi avec votre vétérinaire et dentiste, votre cheval devrait vivre paisiblement cette transition alimentaire.

Moncheval.net