Annulation du CHI de Genève et du Jumping de Bordeaux

(Photo : CHI Genève)

Comme presque tous les événements indoor de grosse ampleur, le CHI de Genève 2020 et le Jumping de Bordeaux 2021 sont annulés à cause du Covid-19. Le premier devait notamment accueillir le Rolex Grand Slam et la Finale du Top 10 IJRC, alors que le second recevait plusieurs Coupes du monde. 

Les organisateurs du CHI de Genève avaient annoncé qu'ils se prononceraient vis-à-vis de leur événement début novembre. Comme beaucoup d'autres concours indoor, ils ont malheureusement dû annoncer l'annulation de leur édition 2020, qui devait se tenir du 10 au 13 décembre. 

A l'instar d'autres organisations, l'équipe du CHI de Genève a tout tenté pour maintenir l'événement, et avait prévu de nombreuses mesures et scénarii - y compris celui d'une compétition à huis clos. Hélas, les développements de l'épidémie de Covid-19 ont poussé à l'adoption en Suisse de nouvelles règles incompatibles avec la tenue d'un tel événement. 

"Les annonces faites par le Conseil Fédéral le mercredi 28 octobre, puis par le Conseil d’Etat genevois le dimanche 1er novembre limitent désormais les manifestations à 5 personnes", expliquent notamment les organisateurs du CHI de Genève dans un communiqué. "(...)Les participants et le staff n’étant pas compris dans ce chiffre, l’option du huis clos a été étudiée, mais dans la situation sanitaire actuelle le comité d’organisation ne peut évidemment envisager de réunir quelque 400 personnes (comité, bénévoles, cavaliers, grooms, etc.) sous un même toit. La situation sanitaire est sérieuse et la sécurité de la population est la priorité absolue."

Comme le confient les organisateurs, cette annulation est bien sûr "un coup dur pour toute l'équipe qui a énormément travaillé sur les différents scénarii depuis de nombreux mois". "Mais nous reviendrons encore plus forts en 2021 pour fêter notre 60e édition. En prenant cette décision aujourd’hui, nous assurons la pérennité de notre manifestation pour ces prochaines années", confie Sophie Mottu Morel, directrice générale du CHI de Genève.

PERIODE DIFFICILE POUR LES CONCOURS INDOORS

Le Jumping de Bordeaux, quant à lui, est annulé pour des raisons similaires : "Le renforcement des mesures hivernales ne permet plus de réunir les conditions d’organisation et financières pour le maintien en présentiel de l’édition 2021", expliquent les organisateurs de l'événement qui était prévu début février. Ces derniers ont toutefois précisé qu'ils travaillaient sur un événement virtuel à proposer en 2021. 

Ces annulations s'ajoutent à de nombreuses autres ces dernières semaines. La gravité de la crise sanitaire que traverse l'Europe pousse en effet de nombreux états à prendre des mesures de précautions qui empêchent la tenue de grands événements indoor. La Coupe du monde de jumping 2020-2021 a ainsi vu toutes ses étapes supprimées les unes après les autres, à l'exception de Leipzig qui reste encore la seule au programme. 

A ce jour, les cavaliers ont encore l'opportunité de concourir dans les quelques tournées automnales en extérieur dans le Sud de l'Europe, ainsi que dans les CSI 2 et 3* organisés dans des structures permanentes comme le Azelhof à Lier ou le Sentower Park à Opglabbeek