« Je suis très fier de moi », Gilles Pirotte

Gilles Pirotte et Rubens (Crédit photo: Equibel)
Gilles Pirotte et Rubens (Crédit photo: Equibel)

Il y a un peu plus d’un mois, le meneur belge Gilles Pirotte a décroché la médaille de bronze indivieuelle aux championnats du monde à un poney en Hongrie, le meilleur résultat de sa carrière jusqu’à présent. Il revient sur cette belle récompense d'années de travail.

« J’ai reçu beaucoup de réactions positives », lâche Gilles Pirotte, qui habite Chaineux, près de Liège. « J’étais et je suis toujours très fier de moi car que j’ai obtenu une médaille pour la Belgique. J’aurais même pu en décrocher deux mais malheureusement nous avons raté de peu la troisième place par équipe et avons ainsi terminé quatrième de la Coupe des nations. Nous nous attendions à plus mais la malchance en a décidé autrement », poursuit-il.

Gilles et son poney Rubens forme un bon binôme mais l’alezan fêtera ses 18 ans en février prochain. « C’est un âge délicat, poursuit Gilles, de 19 à 20 ans est l’âge maximum pour continuer à performer au plus haut niveau. On va voir combien de temps Rubens pourra encore concourir. Le championnat de Belgique en 2020, qui se déroulera à Aywaille, est le premier grand objectif pour nous deux l’année prochaine. C’est une compétition à domicile. J’espère pouvoir devenir champion national pour la quatrième année consécutive avec Rubens. Après ça, on verra. Pour l’instant, je cherche un successeur avec les mêmes qualités, mais ce n’est pas une recherche facile », conclut-il avant de remercier toute l’équipe qui l’entoure. « Tout d’abord mon entraîneur André Wynants mais aussi tous les autres qui se sont constamment occupés de moi. Sans eux, je ne serais pas où je suis aujourd’hui ».

(Source Equibel)

https://www.microtractors.com/fr